AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 STATE OF GRACE - 2013 (DOUBLE COMPTE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
little swan
aka comme la blonde de service

avatar
Good old memories : 405
Joined the squad on : 06/06/2013

b*tch, that's my jam! : f*ck bitch

Favourite muse(s) : JENNIFER MORRISON, KATHERINE MCNAMARA, MELISSA BENOIST. (ashley benson, holland roden et eliza taylor)

EXTRAS
Current characters played:

MessageSujet: STATE OF GRACE - 2013 (DOUBLE COMPTE)   Ven 7 Juin - 11:17


CRÉDITS ©LADYHUDGENS (TUMBLR) | FEAT @VANESSA HUDGENS.


IVANNY QUINN, PITTSBURY
HOPE YOU DON'T DESTROY MY HEART AGAIN.

- ÂGE DU PERSONNAGE : Elle est âgée de vingt-quatre années. - DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Elle est née ici-même à Philadelphie, un quatorze octobre mille neuf cent quatre vingt huit. - TON SIGNE ASTRO : Elle est Scorpion, deuxième jour des scorpions sur le calendrier. - MÉTIER/ÉTUDE : Elle est maquilleuse/coiffeuse, beaucoup plus spécialisé en art de la scène, c'est pour cela qu'on peut la voir avec des danseurs ou chanteurs. - ORIENTATION SEXUELLE : Elle est hétérosexuelle, elle aime trop les garçons pour ça, puis elle n'est pas ouverte au nouvelle expérience. - SITUATION FINANCIÈRE : Elle gagne bien sa vie, donc on pourrait dire qu'elle a des revenus aisées. - STATUT SENTIMENTAL : Célibatairement, n'est pas prête à de nouveau s'engager. - TA PASSION : Le cinéma, rêve de devenir réalisatrice/actrice. - TRAITS DE CARACTÈRE : simple, maladroite par moment, joueuse, attentive, manipulatrice, provocatrice, vulnérable, chiante, drôle, sans limite, rancunière, vigilante, romantique (malgré qu'elle cache ce côté d'elle), cachottière, bonne vivante, travailleuse. - AIME : Les garçons, les films en noir et blanc, sa meilleure amie, l'alcool, faire la fête, fumer, le chocolat, cuisinier, jouer la comédie, écrire des scénarios assez loufoques, la cuisine italienne, brésilienne et française, son métier, dormir, la chaleur, la plage, être en tenue décontracte, danser et chanter pour délirer. - AIME PAS : Son ex, sa famille, la drogue, l'amour, les films d'horreur, les animaux, le froid, la neige, ne pas avoir le dernier mot, la cuisine chinoise. - VOTRE GROUPE : Marilyn Munroe.
~ and you can tell everybody, this is your song.
L’art du cinéma (m) : art de réaliser des films, technique de réalisation. Seulement pour Iva, ce n'est pas que cela, c'est une passion depuis toute petite. Elle ne vit que par cela. Passionnée de film en noir et blanc, ou tout simple de film, elle les étudie, donne des critiques sans que personne ne peut les lire. Elle s'imagine pouvoir interpréter un rôle à la perfection ou pouvoir créer un film avec ces idées des plus loufoques. Sur son ordinateur, on peut trouver un fichier assez impressionnant, évoquant sa passion, toutes les idées qu'elle a, elle les écrits sur le pc, puis elle s'amuse par moment à jouer un rôle, avec sa meilleure amie, elle lui donne la réplique et elle s'imagine devant un plein de caméra. Cette passion, son père l'a transmis, puis qui sait, un jour ou l'autre, elle pourrait devenir une magnifique actrice ou une excellente réalisatrice/productrice qui sait ?

Elle n’était jamais vraiment proche de sa mère, elle la prenait pour une moins que rien. (+) Elle est une très bonne menteuse, mais elle n’aime pas tellement mentir, donc elle le fait que quand cela est nécessaire. (+) Elle adore cuisinier, c’est une autre de ces passions. (+) Elle a complètement changé suite à sa première déception amoureuse, elle ne croit plus en l’amour, mais surtout, elle a peur de s’engager. (+) Avant, elle était assez réservée, une fille qui n’avait pas vraiment confiance en elle. Maintenant, elle est assez peste, manipulatrice et joueuse. (+) Beaucoup ne comprenne pas ce changement. (+) Les histoires de nuit, elle connaissait cela, malgré qu’elle se respecte et n’en abuse pas autant qu’on aurait cru. (+) Elle fume depuis trois ans déjà et n’est pas prête d’arrêter. (+) Sa meilleure amie est la personne la plus importante pour elle. (+)Elle n’a pas sa langue dans sa poche, quand elle a quelque chose à dire, elle le dit, malgré que cela puisse être très blessant, elle s’en moque. Elle ne veut pas être hypocrite, elle déteste les gens qui le sont. (+) Elle porte souvent des talons, vu sa petite taille. (+) Sa devise n’est qu’autre : you only live once (on ne vit qu’une fois) (+) Elle fait du piano depuis qu’elle est toute petite. (+) C’est une fille assez gourmande, qui aime se goinfrer de chose sucré, sans jamais prendre un kilo en trop, vu qu’elle pratique tous les jours du sport pour ne pas grossir. (+) Intérieurement, elle aimerait bien fonder une famille, mais elle n’a plus confiance aux hommes. (+)Elle se mord la lèvre quand elle a envie d’embrasser quelqu’un. (+) Son point faible : les baisers dans le cou.



- TON PSEUDO/PRÉNOM : save heart (ophélie) - TON ÂGE : dix-neuf ans - PAYS : France - COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? : par la magie d'une idée. - QU'EN PENSES-TU ? : Je ne pourrais commenter. - ES-TU UN SCÉNARIO ? : malheureusement, non. - TA FRÉQUENCE DE CONNEXION : le plus souvent possible tongue - UNE PETITE DÉDICASSE : je veux du chocolat maintenant :aud: .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
little swan
aka comme la blonde de service

avatar
Good old memories : 405
Joined the squad on : 06/06/2013

b*tch, that's my jam! : f*ck bitch

Favourite muse(s) : JENNIFER MORRISON, KATHERINE MCNAMARA, MELISSA BENOIST. (ashley benson, holland roden et eliza taylor)

EXTRAS
Current characters played:

MessageSujet: Re: STATE OF GRACE - 2013 (DOUBLE COMPTE)   Ven 7 Juin - 11:17

~ you and i'll be safe and sound.



shine bright like a diamond. Putain, on se connait depuis un bail, non ? disait-elle, ta meilleure amie. Et c’était vrai que vous connaissiez depuis pas mal de temps. Elle était nouvelle en ville, puis tu n’étais pas vraiment populaire, tu étais assez réservé, elle était tout le contraire de toi. Mais vous vous êtes bien trouvé, du moins, tu en étais certaine. Exactement quatre ans darling ! Disais-tu avec ton sourire amusé. Tu avais eu la chance de tomber sur une personne comme elle. Tu n’avais jamais vraiment eu de vraies amies, mais cette derrière avait été cet ange tombé du ciel. Tu ne regrettais en rien, cette rencontre. Parce qu’à présent, tu ne pouvais vivre sans ta moitié. Vous étiez assez proche, comme des sœurs. (..) Plus tard, tu étais dans sa chambre. Soirée pyjama, comme tu les aimes. Toutefois, tu étais dans tes pensées, repensant à la discussion que tu avais eu avec ta mère, il y avait à peine une heure. Tu crois que je suis une fille qui n’est bonne à rien ? Avais-tu balancé comme cela, comme-ci c’était tout à fait normal. Ta meilleure amie, te regardait de longue minute. Ne comprenant certainement pas ce qu’il se passait, avant de s’approcher de toi, se m’étant à quatre pattes, tout en relevant ton regard Encore une dispute avec ta mère ? Tu hochais la tête, puis elle te fit un petit sourire timide en disant Eh bien évidemment, ta mère se trompe complètement. Tu es une fille superbe, mon cœur. Je crois en toi, puis tu crois vraiment que je serais resté amie avec une fille sans importance ? Tu la regardais avant de faire un sourire assez timide. Elle avait les mots qui te redonnaient confiance en toi. Mais, elle rajouta quelque instant après T’es ma meilleure amie pour toute la vie, je ne laisserais jamais quelqu’un te faire du mal, d’accord ? Ne lui donnant aucune réponse, tu t’approchais d’elle pour la serrer dans tes bras, un simple geste d’affection, mais cela représentait votre amitié. Elle avait toujours ce don de te redonner confiance en toi, puis tu avais ce don de la faire espérer, qu’un jour, vous pourrez être heureuse, populaire sans que personne vous marche sur les pieds. Meilleure amie, pour toujours et à jamais. Et c’était avec cette étrange marque d’affection que vous avez continué votre soirée entre fille, vous amusant comme deux petites folles.

you told me you never fall in love. Oh excusez-moi, je ne vous avais pas vu. Tu étais maladroite comme à ton habitude, mais tu ne t’attendais certainement pas à bousculer un garçon dans son genre. Il était tellement mignon, tu te perdais face à cette beauté qui te déconcertait. Ce n’est rien charmante demoiselle, j’espère que vous ne vous êtes pas fait mal ? Tu baissais légèrement la tête, tu étais assez mal à l’aise. Peut-être parce que tu n’avais pas l’habitude qu’on t’adresse la parole, surtout de cette manière. Tu étais souvent cette fille assez réservé, qu’on ne voyait pas. Malgré qu’avec ta meilleure amie, tu avais beaucoup changé, mais ton manque de confiance en toi, faisait que tu ne lui répondais que cela Ne vous en faites pas, j’ai l’habitude d’être maladroite. Son rire arriva à tes oreilles face à tes paroles, il te souriait comme un abruti, avant de te relever ton visage et avec sa jolie voix, Parfait alors, Jules et vous ? Tu étais tellement surprise, te perdant dans ces beaux yeux, il t’avait posé une question, mais tu étais tellement perdu dans tes pensées que tu n’avais même pas réalisé. Mais après quelques instants, tu repris connaissance, avec ton sourire timide Enchanté Jules. Moi, c’est Ivanny. Il te souriait, avant de te laisser en plan. Tu ne t’attendais certainement pas à ça. Il se retournait quelques secondes plus tard, te faisant un clin d’œil, avant de retourner voir ces potes. Tu étais tombée sous son charme, malheureusement pour toi. (..) Trois semaines plus tard, tu étais à la plage, te promenant. Tu étais tombée amoureuse d’un garçon prénommé Jules, il était l’homme parfait à tes yeux. Attentionné, protecteur. Tu avais vraiment trouvé la perle rare, mais tu n’habitais pas ici, tu devais retourner à Philadelphie demain matin, tu avais vécu une belle histoire, mais tu n’arrivais pas à te dire que tu ne pouvais plus jamais le revoir. Deux bras venaient d’entourer ta taille, tu frissonnais quelque instant plus tard. Avant qu’il te dépose quelques baisers dans ton cou, en te disant Je t’ai cherché partout, mon cœur. Tu souriais quelque instant, malgré qu’il ne puisse pas le voir. Te retournant, quelque instant après, le regardant dans les yeux avant de lui dire J’avais besoin de réfléchir. Il te fit ce regard que tu connaissais tant, celui qui te faisait comprendre qu’il ne te comprenait pas. Sûr ? Tu n’arrivais pas à t’avouer, à réaliser ce que tu allais faire, dans quelque instant, mais c’était pour votre bien. Nous deux. Disais-tu en baissant la tête, ne voulant pas qu’il voit tes yeux qui se remplissait de larmes. Tu veux me quitter, j’ai fait quelque chose de mal ? Tu secouais la tête, il n’avait rien fait de mal, mais c’était trop dur de se mentir à soi-même. Tu l’aimais tellement, ton premier amour, ta première histoire d’amour. Ce n’était pas rien. Tu n’as rien fait de mal. Te stoppant quelque instant plus tard, avant de relever la tête et de continuer Comme tu le sais, demain je retourne dans ma ville et je n’arrive pas à me faire à l’idée qu’on ne pourra plus jamais se revoir. Il était comme soulagé, avant de prendre ta main et de l’entrelacer. Ce n’est que ça. Mon cœur, je t’aime plus que tout au monde, on se verra le plus possible, on est capable d’avoir une relation à distance. Tu ne savais pas vraiment quoi penser, mais tu étais incapable de rompre, alors pour simple réponse tu l’embrassais. Ce qui lui fit comprendre que tu laissais tomber cette décision de rompre. Puis tu avais profité de cette journée avec ton petit ami, une après-midi inoubliable, avant de partir le lendemain, le laissant ici-même en Californie. Ce que tu ne savais pas, c’était que tu venais de signer ta destruction, aussi profond qu’elle soit.

you never really can fix my heart. Joyeux Anniversaire ! Des cris, ainsi que des rires retentissaient dans cette maison prêtée à l’occasion. Habillée de ta plus belle robe. Tu t’étais faite belle, pour une personne qui faisait battre ton cœur depuis déjà quelques mois. Vous étiez ensemble depuis six mois à présent. Le cherchant du regard, avec tout ce monde, n’était pas aussi simple. Ton sourire s’effaça à la minute où tu compris qu’il ne serait pas là. Et c’était comme-ci tout était aux ralentis. Tu te voyais dans cette robe, sur place, les yeux qui se remplissaient de larmes, alors que les gens autour étaient joyeux. Une scène qui repassait en boucle, alors que tu te dirigeais le plus rapidement possible dans la salle de bain d’un premier étage, croyant que personne ne t’aurait vu y aller. Toutefois, ta meilleure amie venait d’arriver derrière toi. Tu te retournais doucement avant de dire d’une voix plein de désespoir Il m’avait promis d’être là ! Avant de te réfugier dans tes bras, libérant ta peine, ta déception, mais surtout, tu te sentais horriblement idiote d’avoir cru qu’il aurait pris la peine de venir, jusqu’ici pour toi, et seulement pour toi. Ta meilleure amie te consolait comme elle savait bien le faire, parce qu’elle t’avait promis de ne jamais laisser une personne te faire du mal. (..) Tu étais sur ton lit, attendant patiemment l’appel de ton petit-ami. Depuis qu’il n’était pas venu pour ton anniversaire, tu étais assez distante. Tu lui en voulais tellement, mais le pire dans tout cela, de plus en plus, tu doutais de son amour qu’il avait envers toi. Tu le trouvais assez bizarre, comme-ci qu’il était ailleurs, mais sans t’attendre, puis quelque instant après, tu avais vraiment besoin de l’entendre au téléphone. C’est pour cela que tu composais son numéro que tu connais bien évidemment par cœur. Une tonalité, une seconde, une troisième, avant qu’une voix de jeune femme réponde à la place de Jules, ton copain. Allo ? Tu ne savais pas trop quoi dire, peut-être que tu t’étais trompé de numéro. Toutefois, tu te contentas de dire Je suis bien sur le numéro de Jules ? La jeune femme pouffa quelque instant, avant de te répondre d’une voix assez chiante, qui t’aurait donné envie de la baffer Qui d’autre voulez-vous que ça appartient ! La façon qu’elle t’avait répondue, t’avait vraiment mise sur les nerfs. Que tu ne mesurais plus la mesure de tes paroles en disant Et tu es qui pour Jules ? Avec une voix qui semblait tellement sous le point d’exploser. Alors que ton cœur battait de plus en plus vite, tu pensais au pire. Sa petite-amie et toi ? Ton monde s’effondrait à cet instant même. Pour la première fois de ta vie, ton cœur se déchira en plusieurs morceaux. La douleur te faisait tellement mal, tes yeux se remplissait de larmes, alors que tu répondais Je suis certainement personne. Avant de lui raccroché au nez et de finir par t’écrouler en pleure sur ton lit. Il avait joué avec tes sentiments, il t’avait fait tellement de promesse que tu te rendais compte que tu avais été naïve depuis le début. C’était évident qu’un mec comme lui, ne pouvait pas t’aimer. Tu te sentais tellement conne d’avoir cru à tout cela. Tu avais fini par t’endormir par la fatigue de tes pleures. Tu avais eu 10 appels manqués de Jules, mais tu ne voulais plus entendre parler de lui. Tu décidas qu’à partir de maintenant, tu allais changer. Tu n’allais plus être cette fille si bête, si naïve. Cette Ivanny n’existe plus, elle est morte et enterrée. Tu vas devenir cette garce que tout le monde déteste, à cause d’une simple rupture. Comme quoi, l’amour destructeur fait beaucoup plus de dégâts que vous le pensez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
little swan
aka comme la blonde de service

avatar
Good old memories : 405
Joined the squad on : 06/06/2013

b*tch, that's my jam! : f*ck bitch

Favourite muse(s) : JENNIFER MORRISON, KATHERINE MCNAMARA, MELISSA BENOIST. (ashley benson, holland roden et eliza taylor)

EXTRAS
Current characters played:

MessageSujet: Re: STATE OF GRACE - 2013 (DOUBLE COMPTE)   Ven 7 Juin - 11:18


once upon a time again.
Cigarette à la main, cinq minutes de pause ne te suffisait pas. Devenir maquilleuse, ne t’avait pas été trop difficile. Tu avais été faite pour ce métier, mais le problème, c’était que depuis quelques années, tu avais réellement changé. Beaucoup ne te reconnaissait plus. Tu fumais, buvais. En gros, tu étais ce genre de fille qui n’avait plus aucune limite. Inspirant une taffe, tout en repensant à la veille, une soirée qui avait assez dérapé. Tu avais eu la gueule de bois, mais tu étais quand même venue bosser, sans qu’on le remarque, parce que tu étais une pro du maquillage, puis ce n’était pas qu’une cuite qui allait te rendre malade. Finissant ta clope, quelque instant plus tard. Tu retournais dans les studios, ne regardant pas réellement où tu mettais les pieds, quand un jeune homme te percutait de plein fouet. Te faisant presque tombé à terre, mais il t’avait rattrapé avant que tu finisses le cul à terre. Assez agacé. Tu te détachais de cette étreinte en disant Tu ne peux pas faire attention ? Sans pour autant le regarder. Tu n’avais vraiment pas la tête à être sympa, puis, cela ne servait à rien, les mecs c’était tous les mêmes, te disais-tu. Relevant la tête, tu remarquas que ce dernier te regardait, sans pour autant dire quelque chose. Même pas d’excuses, j’y crois pas. Avant de le bousculer et de te diriger dans une loge pour reprendre la séance de maquillage, assez perturbé par le charmant jeune homme que tu avais percuté, il y avait quelque instant (…) Tu venais de quitter ton boulot, après une journée assez mouvementée. C’était assez fatiguant de renouveler sans cesse le maquillage des danseuses. Surtout qu’avec leur effort, fallait toujours en mettre des couches énormes. Tu te dirigeais vers le parking, cherchant tes clés dans ton sac à main, mais comme à ton habitude, ta maladresse te perdra un jour ou l’autre. Tu fis tomber tes clés, alors que tu t’accroupissais pour les prendre, une main fut plus rapide avant de te la tendre en souriant. C’était la personne qui t’avait bousculé, plus tôt dans l’après-midi. Alors que tu allais prendre les clés dans sa main, il ouvrit la bouche en te disant Sincèrement désolé pour tout à l’heure, puis vous n’aviez pas été tendre avec moi. Tu fis un rire amusé, avant d’attraper tes clés et de lui lancer assez froidement Oui et ? Il te regarda assez surpris avant de te lancer avec son accent à tomber Vous pourriez au moins me remercier pour vos clés, non ? T’approchant de lui, avant de te coller un minimum et de lui murmurer d’une voix sensuelle Merci pour les clés charmant inconnu Le laissant en plan, sans vraiment qu’il réagisse. Puis arrivé à ta voiture, il te lançait d’une voix assez assuré Colin, je m’appelle Colin. Tu hochais juste la tête, avant d’entrer dans la voiture sans lui avoir dit ton prénom. Tu aimais tellement jouer avec le feu, mais à force de jouer, on finit toujours par se brûler Ivanny, mais ça tu le savais déjà.


you only live once, so enjoy it right. Tu étais vêtue de ta plus belle tenue, une robe de couleur blanche, assez courte, tes cheveux attachés en queue de cheval, avec un maquillage assez léger et des talons hauts. Tu te dirigeais chez ta grande amie, qui n'est qu'autre que ta meilleure amie. Elle avait décidé de faire une fête, parce qu'elle en avait besoin, puis parce que c'était le moyen de faire de nouvel rencontre, mais surtout s'éclater sans limite. Tu étais partie chez toi, assez tôt, pour l'aider à faire les derniers préparatifs. Arriver devant sa porte d'entrée, tu ne sonnais même pas, que tu rentrais immédiatement. L'avantage, c'était que tu avais la clé de son appartement, alors, il n'y avait aucun problème. C'était la même pour elle. Je suis là ma poule ! Et quelque instant plus tard, une petite blonde arrivait te serrant fort dans ses bras, avant de se détacher de toi et tout en te tirant le bras, elle te disait Il me faut des décoration dans cette salle, puis après, j’aurais besoin de toi dans la cuisine, d’accord ? Tu hochais la tête, avant de retirer des talons pour ne pas te blesser et c'était parti pour la décoration, une heure avant que la fête démarre. (…) C'était plein à craquer, tu étais avec ton verre de vodka à la main, regardant les autres se déchainé sur une musique que tu n'aimais pas réellement, mais avec cette ambiance, tu étais presque obligé de bouger ton corps, posant ton verre sur la table, alors que tu arrivais sur la piste de danse, de déhanchait comme une vulgaire pouf, alors qu'un jeune homme qui t'admirait depuis tout à l'heure posa sa main sur des hanches. Beaucoup aurait cru que tu l'aurais repoussé, amis ce n'était pas le cas. Ta nouvelle facette de toi était assez limite grotesque, mais c'était toi et tu ne regrettais en rien. Continuant de d'éclater, sans penser aux conséquences, tu n'avais qu'une seule vie, fallait en profiter. Malgré le mal de crâne de demain, mais surtout de te retrouver dans le lit d'un inconnu, ta vie se résumait à être celle que personne ne voulait que tu sois, beaucoup voulait revoir la vraie Ivanny, mais elle n'existait plus.


all the undisclosed desires. Comme on se retrouve, charmant inconnu. disais-tu avec ton sourire amusé. Tu étais devant Colin, contente de le retrouver dans ce café. Cela faisait quelque jour que vous n'êtes pas vu, avec ton boulot, ce n'était pas simple, il était rarement dans les coulisses, malgré que tu maquilles sa danseuse, Cappie, une fille que tu appréciais vraiment. Et c'était bien rare, vu ton caractère de peste. Puis, tu n'étais pas de loin méchante au contraire, il ne fallait tout juste ne pas te chercher Iva, contente de te retrouver ici, j’allais passé chez toi. Tu lui souriais encore plus face à cette réponse. C’est vrai que depuis quelque temps, tu ne pouvais nier, mais il t’attirait un peu trop même. Mais ce n’était seulement physique. Il n’y avait rien de plus. Ah oui ? Te rapprochais-tu de lui, avec ton regard de provocatrice. Chose que tu ne t'attendais pas, c'est qu'il rentre dans ton jeu. Fini le côté de Colin qui te faisait craquer par sa gêne, cette fois-ci, il avait décidé de te surprendre, en posant une de ses mains sur ta taille. Te laissant un peu surprise, mais tu as repris assez vite le dessus, en approchant tes lèvres des siennes, mais ce dernier, même s'il luttait pour ne pas succomber, il te lâcha pour te répondre Oui, tu semblais assez mal hier, alors… disais-tu assez gêné. Et à cet instant, tu changeas complètement, il se souciait de ce que tu avais. Ce qui était bien rare. Tu te reculais quelque seconde de lui, lui affichant un sourire sincère en disant Oui, c’est vrai, mais tant fait pas. avant que vous décidez de partir chez toi, parce que resté en plan dans un café, ce n’était pas vraiment une bonne idée, puis apprendre à le connaitre, ne te ferait pas de mal, n’est-ce pas ? (…) Le vent frappait ton visage, alors que tu entamais ta deuxième clope, sur ton balcon. Tu ne fumais jamais réellement dans ton appartement, tu préférais fumer sur le balcon. Tu étais assez fatigué, plus la force à faire semblant. Puis, Colin était dans le salon, t'attendant, tu l'avais laissé en plan, sans le chercher. Ce qui te semblait assez bizarre, cela ne te ressemblait pas réellement, mais il se souciait de toi et tous étaient différents, du moins pour ce soir. Tu ne tenterais rien pour cette soirée, affichant une autre personnalité que seule peu de personnes connaissait. Écrasant ta cigarette. Tu retournais dans le salon, t'essayant à côté de lui, avant qu'il te sorte Tu sais que ce n’est pas bien de fumer ? tu fis un sourire assez léger. Bien évidemment que tu le savais, mais tu t’en fichais complètement. Tu te détruisais chaque jour un peu plus, alors à quoi bon, avoir une vie saine ? On meurt bien un jour ou l’autre, non ? Disais-tu en le regardant droit dans les yeux. Il te fait un faible sourire, avant de poser ta main sur la sienne, chose que tu ne t'attendais pas. Il était trop attentionné pour être un garçon. Si tu avais été l'Ivanny d'avant, il t'aurait fait craquer depuis bien longtemps, mais ce n'était pas du tout le cas. Oui, mais ce n’est pas parce qu’un élément de ta vie, ta complètement changé, que tu dois te détruire. Tu fus assez surprise qu’il te balance cela, que tu retirais ta main, assez rapidement. Il ne savait pas ce que tu avais vécu et quand bien même. Il ne pouvait pas te juger comme cela, sans te connaitre. Il avait touché un point sensible, il apprenait à te comprendre et c’était ça le gros problème, il commençait à te cerner. Mais tu ne pouvais répliquer froidement Tu ne sais pas de quoi tu parles. Puis ne voulant pas partir dans un débat, surtout qu'il avait espéré de passer la soirée avec toi, il décida de ne plus te répondre, changea complètement de sujet. Pour la première fois de ta vie, tu étais presque toi-même, parlant avec lui toute la nuit, sans qu'il se passe quoi que ce soit. Puis, tu avais vraiment apprécié sa présence, il était quelqu'un que tu aimerais vraiment connaitre, jouer avec lui, mais une chose était sûre, tu ne tomberais jamais amoureuse, du moins, c'était ce que tu croyais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
little swan
aka comme la blonde de service

avatar
Good old memories : 405
Joined the squad on : 06/06/2013

b*tch, that's my jam! : f*ck bitch

Favourite muse(s) : JENNIFER MORRISON, KATHERINE MCNAMARA, MELISSA BENOIST. (ashley benson, holland roden et eliza taylor)

EXTRAS
Current characters played:

MessageSujet: Re: STATE OF GRACE - 2013 (DOUBLE COMPTE)   Ven 7 Juin - 11:18


CRÉDITS @FUCKYEAHMISSHEART (TUMBLR). | FEAT ©AMBER HEARD.


INDIANA JANE, PEARCE
let the moment take you.

- ÂGE DU PERSONNAGE: vingt quatre ans. - DATE ET LIEU DE NAISSANCE: date de naissance au choix, arrivée ici vers l'âge de 14 ans, lieu de naissance est donc au choix. - TON SIGNE ASTRO: au choix. - MÉTIER/ÉTUDE: Je la verrais bien travailler dans une agence de mannequinat, à vous de voir. - ORIENTATION SEXUELLE: hétérosexuelle, malgré qu'elle est ouverte à d'autre expérience. - SITUATION FINANCIÈRE: assez aisée. - STATUT SENTIMENTAL: au choix, mais je verrais bien en statut assez compliqué. - TA PASSION: photographie ou au choix - TRAITS DE CARACTÈRE : manipulatrice, chanceuse, joueuse, têtue, intelligente, excessive, cachotière, assez chiante, indécise, rancunière, rusée, impulsive, vigilante, autoritaire, obstinée, protectrice. - AIME: faire la fête, le chocolat, les garçons, et à vous d'ajouter ce que vous voulez, ce n'est que de simple exemple, vous pouvez modifier bien évidemment. - AIME PAS: l'hyprocrisie, les animaux, sortir sans maquillage à vous de vous approprier le personnage, donc ce n'est que de simple exemple. - VOTRE GROUPE: au choix.
~ and she dreamed of paradise.
L’histoire est assez libre, je n’impose vraiment rien. Je préfère que vous vous approprie le scénario. Toutefois, Indiana est une fille qui est assez sûr d’elle, mais surtout très protectrice avec ces proches. (+) Elle est très gourmande, son pécher mignon n’est qu’autre que les fraises enrobés de chocolat fondu. (+) Elle n’a jamais connu son père, et bien évidemment, elle n’aimerait jamais le rencontrer. (+) Elle a toujours été proche de sa mère, tellement fusionnelle surtout. (+) L’amour, elle n’y croit pas, elle aime s’amuser, sans trop en abuser, puis faire essayer de faire de nouvelle expérience la tente bien, contrairement à Ivanny, qui ne se voit pas faire de nouvelle expérience, mais elle veut arriver à la convaincre. (+) Elle passe souvent sa main dans sa belle chevelure blonde. (+) Capricieuse, elle a enchaînée les relations et les expériences depuis le lycée (+) Elle a toujours eu du mal à suivre les règles qu’on lui imposait. (+) Elle adore embobiner les mecs. (+) Elle ne sait pas quoi penser d’elle par moment.

Putain, on se connait depuis un bail, non ? disait-elle, ta meilleure amie. Et c’était vrai que vous connaissiez depuis pas mal de temps. Elle était nouvelle en ville, puis tu n’étais pas vraiment populaire, tu étais assez réservé, elle était tout le contraire de toi. Mais vous vous êtes bien trouvé, du moins, tu en étais certaine. Exactement quatre ans darling ! Disais-tu avec ton sourire amusé. Tu avais eu la chance de tomber sur une personne comme elle. Tu n’avais jamais vraiment eu de vraies amies, mais cette derrière avait été cet ange tombé du ciel. Tu ne regrettais en rien, cette rencontre. Parce qu’à présent, tu ne pouvais vivre sans ta moitié. Vous étiez assez proche, comme des sœurs. (..) Plus tard, tu étais dans sa chambre. Soirée pyjama, comme tu les aimes. Toutefois, tu étais dans tes pensées, repensant à la discussion que tu avais eu avec ta mère, il y avait à peine une heure. Tu crois que je suis une fille qui n’est bonne à rien ? Avais-tu balancé comme cela, comme-ci c’était tout à fait normal. Ta meilleure amie, te regardait de longue minute. Ne comprenant certainement pas ce qu’il se passait, avant de s’approcher de toi, se m’étant à quatre pattes, tout en relevant ton regard Encore une dispute avec ta mère ? Tu hochais la tête, puis elle te fit un petit sourire timide en disant Eh bien évidemment, ta mère se trompe complètement. Tu es une fille superbe, mon cœur. Je crois en toi, puis tu crois vraiment que je serais resté amie avec une fille sans importance ? Tu la regardais avant de faire un sourire assez timide. Elle avait les mots qui te redonnaient confiance en toi. Mais, elle rajouta quelque instant après T’es ma meilleure amie pour toute la vie, je ne laisserais jamais quelqu’un te faire du mal, d’accord ? Ne lui donnant aucune réponse, tu t’approchais d’elle pour la serrer dans tes bras, un simple geste d’affection, mais cela représentait votre amitié. Elle avait toujours ce don de te redonner confiance en toi, puis tu avais ce don de la faire espérer, qu’un jour, vous pourrez être heureuse, populaire sans que personne vous marche sur les pieds. Meilleure amie, pour toujours et à jamais. Et c’était avec cette étrange marque d’affection que vous avez continué votre soirée entre fille, vous amusant comme deux petites folles.

Indiana Pearce et Ivanny Pittsburry sont meilleures amies depuis tant d'années. Leur rencontre remonte à ta première année au lycée, tu étais loin d'être cette fille populaire, tu étais réservée, alors qu'Indiana dès son arrivée, elle s'est fait remarquer. Toutefois, un coup de foudre amical, c'était bien ce qu'il s'est passé, vous vous êtes bousculé, elle aurait pu être odieuse, mais en te voyant assez gênée, elle t'avait trouvé toute mignonne et t'avait pris sous son aile, avant que de fil en équille, vous devenez des meilleures amies, inséparable. Vous complétez parfaitement, jamais sans vous disputer. Votre amitié était incassable, puis il y a eu ta rupture avec ton premier copain, tu as décidé de complètement changer, devenir cette garce, au début, India' était assez réticente à ton changement, elle était très protectrice avec toi, puis elle ne voulait pas que tu gâches ta vie, mais il était trop tard, tu étais rentré dans une spiral infernal. Devenant par moment bien plus pire que ta meilleure amie. Elle s'y fait, malgré qu'elle ait toujours assez maternelle avec toi, elle n'accepterait jamais qu'on te fasse du mal, elle tient tellement à toi, un amour paradoxal, surtout que ce n'est que de la simple amitié, pure et belle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
little swan
aka comme la blonde de service

avatar
Good old memories : 405
Joined the squad on : 06/06/2013

b*tch, that's my jam! : f*ck bitch

Favourite muse(s) : JENNIFER MORRISON, KATHERINE MCNAMARA, MELISSA BENOIST. (ashley benson, holland roden et eliza taylor)

EXTRAS
Current characters played:

MessageSujet: Re: STATE OF GRACE - 2013 (DOUBLE COMPTE)   Ven 7 Juin - 11:19


CRÉDITS @JAMES-FRANCO (TUMBLR). | FEAT ©AU CHOIX.


COLIN, GORBELEC
YOU ARE THE ONLY EXCEPTION

- ÂGE DU PERSONNAGE: Entre 27 à 29 ans - DATE ET LIEU DE NAISSANCE: Née en France, date de naissance au choix. - TON SIGNE ASTRO: Au choix. - MÉTIER/ÉTUDE: Manager - ORIENTATION SEXUELLE: Hétérosexuelle, il aime trop les filles pour changer de bord. - SITUATION FINANCIÈRE: il gagne plus tôt bien sa vie. - STATUT SENTIMENTAL: célibataire, malgré que c'est assez compliqué. - TA PASSION: au choix. - TRAITS DE CARACTÈRE : attentionné - drôle - affectif - tactile - rancunier - jaloux - romantique - optimiste - un brin réservé - chiant - lunatique - attachant - impulsif - ouvert d'esprit - accueillant – fort – peut être assez joueur – protecteur – franc – digne de confiance. - AIME: comme vous voulez, à vous de vous appropriiez le personnage. - AIME PAS: comme vous voulez, à vous de vous appropriiez le personnage. - VOTRE GROUPE: au choix.
~ and she dreamed of paradise.
L’histoire est assez libre, je n’impose vraiment rien. Je préfère que vous vous appropriiez le scénario. (+) Son accent français a le don de faire craquer les filles. (+) Il est assez protecteur avec Cappie, parce qu’il est le seul à savoir ce qu’il s’est passé. (+) Il est assez joueur, il rentre facilement dans le jeu de celle qui lui plait. (+) Il n’est pas du genre à jouer avec les filles, c’est plus tôt l’inverse, il les respecte trop. (+) Il a tout pour plaire, il rêve de fonder une famille avec la femme de sa vie (+) Il est assez amical, il rend à l’aise la plupart des gens (+) Assez charmant, il lui arrive d’avoir plein numéro sans vraiment donner de faux espoir. (+) Il est assez tactile, un peu trop par moment. (+) Un peu trop franc, ce qui peut agacer beaucoup de gens. (+) Cappie est devenue assez important pour lui. (+) Ivanny est cette fille qui peut le faire craquer en même pas une journée. (+) Il ne veut pas s’avouer qu’elle lui plait beaucoup plus qu’il ne parait. (+) Il déteste qu’on fasse du mal à ceux qu’ils aiment, il peut devenir assez violent. (+) L’amour, il y croit dur comme faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
little swan
aka comme la blonde de service

avatar
Good old memories : 405
Joined the squad on : 06/06/2013

b*tch, that's my jam! : f*ck bitch

Favourite muse(s) : JENNIFER MORRISON, KATHERINE MCNAMARA, MELISSA BENOIST. (ashley benson, holland roden et eliza taylor)

EXTRAS
Current characters played:

MessageSujet: Re: STATE OF GRACE - 2013 (DOUBLE COMPTE)   Ven 7 Juin - 11:19

~ lien avec ivanny pittsburry
Comme on se retrouve, charmant inconnu. disais-tu avec ton sourire amusé. Tu étais devant Colin, contente de le retrouver dans ce café. Cela faisait quelque jour que vous n'êtes pas vu, avec ton boulot, ce n'était pas simple, il était rarement dans les coulisses, malgré que tu maquilles sa danseuse, Cappie, une fille que tu appréciais vraiment. Et c'était bien rare, vu ton caractère de peste. Puis, tu n'étais pas de loin méchante au contraire, il ne fallait tout juste ne pas te chercher Iva, contente de te retrouver ici, j’allais passé chez toi. Tu lui souriais encore plus face à cette réponse. C’est vrai que depuis quelque temps, tu ne pouvais nier, mais il t’attirait un peu trop même. Mais ce n’était seulement physique. Il n’y avait rien de plus. Ah oui ? Te rapprochais-tu de lui, avec ton regard de provocatrice. Chose que tu ne t'attendais pas, c'est qu'il rentre dans ton jeu. Fini le côté de Colin qui te faisait craquer par sa gêne, cette fois-ci, il avait décidé de te surprendre, en posant une de ses mains sur ta taille. Te laissant un peu surprise, mais tu as repris assez vite le dessus, en approchant tes lèvres des siennes, mais ce dernier, même s'il luttait pour ne pas succomber, il te lâcha pour te répondre Oui, tu semblais assez mal hier, alors… disais-tu assez gêné. Et à cet instant, tu changeas complètement, il se souciait de ce que tu avais. Ce qui était bien rare. Tu te reculais quelque seconde de lui, lui affichant un sourire sincère en disant Oui, c’est vrai, mais tant fait pas. avant que vous décidez de partir chez toi, parce que resté en plan dans un café, ce n’était pas vraiment une bonne idée, puis apprendre à le connaitre, ne te ferait pas de mal, n’est-ce pas ? (…) Le vent frappait ton visage, alors que tu entamais ta deuxième clope, sur ton balcon. Tu ne fumais jamais réellement dans ton appartement, tu préférais fumer sur le balcon. Tu étais assez fatigué, plus la force à faire semblant. Puis, Colin était dans le salon, t'attendant, tu l'avais laissé en plan, sans le chercher. Ce qui te semblait assez bizarre, cela ne te ressemblait pas réellement, mais il se souciait de toi et tous étaient différents, du moins pour ce soir. Tu ne tenterais rien pour cette soirée, affichant une autre personnalité que seule peu de personnes connaissait. Écrasant ta cigarette. Tu retournais dans le salon, t'essayant à côté de lui, avant qu'il te sorte Tu sais que ce n’est pas bien de fumer ? tu fis un sourire assez léger. Bien évidemment que tu le savais, mais tu t’en fichais complètement. Tu te détruisais chaque jour un peu plus, alors à quoi bon, avoir une vie saine ? On meurt bien un jour ou l’autre, non ? Disais-tu en le regardant droit dans les yeux. Il te fait un faible sourire, avant de poser ta main sur la sienne, chose que tu ne t'attendais pas. Il était trop attentionné pour être un garçon. Si tu avais été l'Ivanny d'avant, il t'aurait fait craquer depuis bien longtemps, mais ce n'était pas du tout le cas. Oui, mais ce n’est pas parce qu’un élément de ta vie, ta complètement changé, que tu dois te détruire. Tu fus assez surprise qu’il te balance cela, que tu retirais ta main, assez rapidement. Il ne savait pas ce que tu avais vécu et quand bien même. Il ne pouvait pas te juger comme cela, sans te connaitre. Il avait touché un point sensible, il apprenait à te comprendre et c’était ça le gros problème, il commençait à te cerner. Mais tu ne pouvais répliquer froidement Tu ne sais pas de quoi tu parles. Puis ne voulant pas partir dans un débat, surtout qu'il avait espéré de passer la soirée avec toi, il décida de ne plus te répondre, changea complètement de sujet. Pour la première fois de ta vie, tu étais presque toi-même, parlant avec lui toute la nuit, sans qu'il se passe quoi que ce soit. Puis, tu avais vraiment apprécié sa présence, il était quelqu'un que tu aimerais vraiment connaitre, jouer avec lui, mais une chose était sûre, tu ne tomberais jamais amoureuse, du moins, c'était ce que tu croyais.

Colin Gorbelec et Ivanny Pittsbury, se connaissent depuis peu de temps. Dès la première rencontre, il s'est passé quelque chose d'incroyable, surtout du côté de Colin. Il était complètement à l'ouest, subjugué par Ivanny (elle de même). Cela aurait pu être une simple rencontre banal, mais plus les jours passèrent, plus une attirance entre les deux s'installèrent indéniablement. Il se rend compte qu'elle lui plait réellement. Du côté d'Iva, c'est assez compliqué, elle a du mal à faire confiance aux hommes, mais avec lui, tout est différent et elle prend peur. C'est pour cette raison, qu'elle agit comme une vraie garce en sa présence. Ne montrant que rarement son vrai côté. Elle le cherche, s'amuse à le provoquer sans vraiment s'attendre à ce qu'il rentre dans son jeu. Toutefois, la surprise fut qu'il rentre à son tour dans son jeu. Je te cherche, sans céder, malgré qu'il ait de plus en plus de mal. Il ne sait pas vraiment ce qui se passera dans l'avenir, mais ce rapprochement qui devient tous les jours de plus en plus ambigus le laisse sans voix. Qui sait, peut-être qu'Ivanny va en tomber amoureuse, du moins, c'est bien parti pour n'être beaucoup plus que de la simple amitié, une attirance assez forte. Et à force de jouer avec le jeu, on finit toujours par se brûler, n'est-ce pas ?


~ lien avec cappie donnaldson
Allongée ou plutôt affalée sur son canapé, Cappie gisait dans son salon depuis le début de la journée. En cette période du mois, elle n'était capable de rien mis à part rester les pattes en l'air durant des heures, à manger devant la télévision. La nuit commençait à tomber et la seule raison pour laquelle Cappie parvenait à se lever était pour se resservir à manger ou aller fumer une cigarette sur le balcon.Ce fut d'ailleurs son besoin de nicotine qui la sortis de son semi-coma. Elle lutta pour se redresser et rejoins la fenêtre pour s'en griller une. Elle eu à peine le temps de se laisser tomber à nouveau sur le canapé que son téléphone vibra à l'autre bout de la table basse. Cappie émit un gémissement avant de tendre le bras pour lire le message qu'elle venait de recevoir. Coucou ma poulette, prête pour une virée d'enfer ce soir ? - Pas ce soir, plutôt mourir que sortir de l'appart! - Le come back de l'armée rouge ? - LOL! Pire encore. - Bouge pas, je prend des couvertures, des films et des Maltesers et j'arrive. - T'es un amour ** C'est ainsi que quelques minutes plus tard la porte de l'appartement s'ouvrait, laissant Colin entrer et la rejoindre sur le canapé. Cet homme était parfait, il était attentionné et amusant, il connaissait le juste de milieu de tout et Cappie jalousait déjà la futur femme aux côté de qui il allait terminé sa vie. Non pas qu'elle ait un jour ressenti le moindre sentiment à son égard, elle était simplement certaine qu'il saurait rendre une femme heureuse, voilà tout. La tête posée sur ses genoux, la couverture lui remontant jusqu'au menton et la bouche pleine de Maltesers, Cappie regardait tranquillement l'un des films qu'il lui avait apporté. Bien qu'elle soit habituée à ses jolies intentions, elle était toujours aussi joyeusement étonnée qu'il puisse troquer une bonne soirée à se rendre sourd contre un petit moment posée avec une fille dont les ressentiments sont multipliés par dix. Alors que Colin lui caressait doucement les cheveux, il entama la discussion. Oh au fait, j'ai vu Iva hier soir. avait-il dit sans quitter des yeux la télévision. Cappie relevait alors immédiatement le regard, un sourire amusé se dessinant sur son visage. C'est quoi ce sourire ? - Ben dis m'en plus. Tu sais combien je peux être commère. Puis ... si tu ne le fais pas j'en connais une qui se gênera pas ! Ils rirent doucement en coeur. Et bien ... Cappie se redressa, les jambes croisées à l'indienne, elle avait joins ses mains sous son menton et le fixait avec attention. On aurait dit une gamine de dix ans à l'écoute de la meilleure histoire qu'il lui ait été donné d'entendre. J'avais mangé des sushis, puis je suis passé voir Luke pour l'aider à revoir quelques termes sur son contrat. Je voulais repasser par chez moi pour prendre une douche alors j'ai pris la voiture et ... - ACCOUCHE BORDEL! Il s'est passé quoi avec Iva ? - Oh quand je suis allé chez elle ? Rien de spécial tu sais, on a discuter c'était chouette. avait-il finalement avoué, amusé. Cappie fit la moue et lui tappa l'épaule aussi fort qu'elle le pouvait tout en sachant très bien qu'il ressentirait sa frappe comme une caresse. Enflure! Les bras croisés contre sa poitrine, Cappie s'était de nouveau tournée vers la télévision et affichait une mine faussement boudeuse. Colin passa son bras autour de ses épaules et l'attira jusqu'à lui. Moi aussi je t'aaaaime. De vrais gosses ces deux là !

Cappie et Colin. Colin et Cappie. Ces deux là sont une grande histoire à eux seuls, histoire qui dure depuis près de sept ans. Ils s'aiment autant qu'ils se détestent. Ils se chamaillent tout le temps, mais simplement parce qu'ils ne peuvent pas se passer l'un de l'autre. Seulement entre ces deux là il n'est aucunement question de sentiments amoureux, loin de là! Cappie et Colin, c'est la preuve même que l'amitié peut exister entre deux personnes de sexe opposé. Il est l'une des rares personnes à connaître l'existence de son fils et tout son passé. Ils partagent beaucoup, tout d'ailleurs et ne peuvent pas passer une journée sans prendre de nouvelles de l'autre. Leur relation pourrait paraître étrange, trop fusionnelle surtout lorsque l'on sait que Colin n'est autre que le (nouveau) manager de Cappie. Très protecteur et attentionné, il est aux petits soins pour elle et elle tente de faire de même. Ils partagent un humour décalé et un besoin vital de se sentir aimé et d'aimer en retour. C'est pourquoi il n'est pas rare qu'ils se disent qu'au fond ils se sont vraiment bien trouvés. Cependant, ces derniers temps, leur amitié est légèrement compromise. En effet, Cappie ne voit pas d'un très bon oeil le rapprochement entre Colin et Ivanny. De la jalousie ? Pas du tout! Elle est seulement effrayée à l'idée que son ami ne souffre par la faute de cette fille. Elle la connait, Ivanny, et elle sait comment elle est. Alors elle essaye de lui faire comprendre que peut-être, il devrait jeter son dévolue sur quelqu'un d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: STATE OF GRACE - 2013 (DOUBLE COMPTE)   

Revenir en haut Aller en bas
 

STATE OF GRACE - 2013 (DOUBLE COMPTE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un double compte sur Wakfu?
» Quelle est le panda le mieux approprié avec un feca?
» Pandawa air à l'arc.
» Nouvelles ventes Goldmarkus
» Retro Game Alpes 2013 - Le compte rendu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
back up plan :: 2013 - 2010-