AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 the great perhaps ~ 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
little swan
aka comme la blonde de service

avatar
Good old memories : 418
Joined the squad on : 06/06/2013

b*tch, that's my jam! : f*ck bitch

Favourite muse(s) : JENNIFER MORRISON, KATHERINE MCNAMARA, MELISSA BENOIST. (ashley benson, holland roden et eliza taylor)

EXTRAS
Current characters played:

MessageSujet: the great perhaps ~ 2017   Mer 11 Oct - 15:00


Ivinya "Ivy" Fraser
feat. jmo

Nom Fraser, l’écosse en elle-même. Ce nom est surtout connu pour l’organisme événementielle. Elle en a hérité, mais elle n’est pas vraiment comme ses parents à croire en l’amour ou toutes autres conneries.   Prénom(s) Ivinya, autre trouvaille de sa mère. Elle était amoureuse du prénom Ivanny, mais voulant quelque chose d’originale, elle a décide de le transformer à sa façon. Toutefois, la blondinette préfère qu’on l’appelle Ivy, c’est simple et efficace.  Âge Elle vient d’avoir trente-trois ans, elle déteste l’idée de veillir, mais c’est ainsi, on ne peut rien y faire.  Naissance Wellington, le 14 septembre 1984. Elle est belle et bien née en Nouvelle-Zélande, malgré ses nombreux voyages, ça reste une fierté à ses yeux. Nationalité Néo-Zélandaise, américaine et écossaise (anglaise). Plusieurs nationalités grâce à ses nombreux voyages.  Origines Elle n’en sait pas réellement. Elle ne s’est jamais posé la question. Son père était écossais et sa mère néo-zélandaise, australienne.  Statut civil Célibataire. Ne croit pas du tout en l’amour et ses conneries. Elle préfère totalement se perdre dans des aventures sans lendemain. Pas de complication, juste du bien-être sur le moment. Même si à son âge, elle sait qu’elle doit changé d’attitude.  Orientation sexuelle Bisexuelle. Elle l’assume totalement d’avoir un penchant légèrement plus pour les femmes, Et beaucoup la pense homosexuelle, mais pas du tout. L’étiquette d’une personne ne doit certainement par refléter ce qu’elle est réellement. Occupation Ancienne écrivain à succès, elle a sortie trois livres qui fonctionne encore à l’heure d’aujourd'hui. Mais récemment, elle a repris la direction de la société événementiel de ses parents, elle prend ses marques petit à petit.  Argent Elle vient d’une famille aisée. Mais l’argent ne fait pas tout, l’argent ne contribue pas du tout au bonheur.  Groupe carpe diem The Fortune Teller sa richesse, sa famille (décès).

❇️ ❇️ ❇️

D’une sincérité désarmante qui lui fait souvent défaut, au point de vue qu’elle peut être très blessante. Son manque d’objectivité ainsi que son immaturité ne l’aide pas vraiment à prendre de bonne décision. Très généreuse, elle n’hésites pas à aider son prochain, elle a un gros cœur. Son envie de bien faire et sa maladresse ne fait pas vraiment bon ménage. N’est rien d’une fille stable et posé. Elle aime prendre des risques, se dépasser. Lorsqu’elle veut quelque chose, elle fera tout pour l’obtenir, bornée. Sa gourmandise lui rappel au combien, les bonnes choses sont appréciable. Elle reste malgré tout d’une personne honnête, qui évite absolument à blesser ses proches, bien que sans le vouloir, ça peut arriver. Une façade que peut de gens connaisse est son manque d’amour et son côté très tactile. Mais elle reste une personne bien, du moins c’est ce qu’elle aimerait que ce soit le cas.

I made too many mistakes better get this right, right.

Partie anecdotes : A la fin du lycée, elle a eu une période rebelle. Elle a donc tout plaqué pour voyager. Accompagner de sa meilleure amie (Elsa), elles ont été dans plusieurs pays pendant près d’un an, avant que sa rousse préféré préfère rentrer chez elle. Ivy s’est donc retrouvée toute seule à l’autre bout du monde, avec qu’un seul objectif profité de la vie.  ❉ Lors de ses voyages à l’autre bout du monde. Ivy s’est prit au jeu de l’écriture. Bien qu’au début, ce n’était qu’un passe-temps. Il s’est avéré que sa petite amie du moment – pendant cette période. A voulu l’envoyer à un éditeur anglais et ce dernier l’a publié avec enthousiasme. C’est ainsi que son premier livre : nuit étoilé est sortie. Un voyage au bout du monde, seulement grâce à ce livre. Puis pendant près de trois années consécutives, d’autres livres son sortie : L’astre et Constellation. ❉ Elle a visité énormément de ville pendant cette période. Mais la Nouvelle-Zélande lui manquait affreusement. Elle est restée seulement en contact avec ses parents qui ne la comprenait plus, mais surtout avec sa meilleure amie. Parce que leur lien est bien plus fort qu’une simple amitié, c’est beaucoup plus profond, leur amitié est certainement la chose la plus importante aux yeux d’Ivy.

❉ Ivy ne manquait jamais de rien dans son enfance, peut-être plus d’amour de la part de ses parents. Elle n’en sait pas trop. Leur rapport était rapidement tendue, pour une raison que même la blondinette ignore. Peut-être voulaient-ils un garçon ? Peut-être qu’elle n’était qu’une déception ? Elle n’aura certainement jamais une réponse concrète de ses parents à ce propos. ❉ Très vite, la demoiselle a réalisé, qu’elle était loin d’être mature pour son âge. Elle agissait souvent sur un coup de tête, sans prendre vraiment ses responsabilités. Son manque de responsabilité la souvent mit dans l’embarra, mais elle a toujours réussi à s’en sortir. ❉ Apprendre par mail, qu’elle a un demi-frère, la d’abord énormément choqué. Mais elle a vraiment bien prit cette nouvelle. Au point de correspondre avec ce dernier autant que possible, jusqu’à son retour. La famille peut devenir sacrée à ses yeux, grâce à lui. ❉ Son retour à Wellington va la faire revenir assez brutalement à la réalité. Son père est mourant, ce fut un choc, elle venait de réaliser qu’elle a agis en égoïste pendant tout ce temps et s’en veut réellement. Bien qu’elle veut essayer de se calmer, d’être plus calme et mature, c’est un combat au quotidien, parce qu’elle reprend très vite ses bonnes veilles habitudes.

aspiration : Réussir sa vie professionnelle - à défaut de sa vie privé. Rendre ses parents fier d'elle - pour une fois. Vaincre ses peurs. S’avouer ses erreurs. Etre simplement heureuse.

tics et manies : Assez maladroite, plus dans les gestes que dans les paroles. Elle a ce fameux souci de ne jamais tenir sur ses deux jambes. Ce qui laisse présage des situations assez comiques sans qu’elle le veuille réellement. ₪ Elle a très vite eu une dépendance affective assez particulière, ce genre de dépendance assez contradictoire autant elle aime être entourée, elle peut s’avérer très tactile et proche, autant elle peut se montrer distante lorsque ses sentiments changent envers la personne. ₪ A chaque fois qu'elle veut faire une bonne action, ça lui retombe dessus, sa maladresse légendaire fait qu'elle est souvent à côté de la plaque, mais un jour, elle arrivera à faire une bonne action sans attirer des problèmes. ₪ Sa plus grande phobie n'est qu'autre que : l'orage. On appelle cela l'astraphobie.

Pseudo/Prénom Ophélie, mais je préfère Ophé. J'ai changé récemment de pseudo sur bazzart donc Heavy Swan.Âge 24 ans  Crying or Very sad  Pays France Connexion 4/7 (même si c'est souvent h24, on va dire que ma fréquence de rp est ainsi) Où as-tu connu le forum? Je le connais depuis son ouverture, mais sinon par la brocante préféré des rpgiste et par une certaine folle au nom de Elsa (et Vivian)  :waii:  Personnage inventé de ma petite tête blonde Dernière bafouille Je reprends le rp tout doucement, j'avais fais une pause de plusieurs mois alors soyez gentil  :boubou:
Code:
<busy>Jennifer Morrison</busy> / réservé(e) jusqu'au 19/09
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
little swan
aka comme la blonde de service

avatar
Good old memories : 418
Joined the squad on : 06/06/2013

b*tch, that's my jam! : f*ck bitch

Favourite muse(s) : JENNIFER MORRISON, KATHERINE MCNAMARA, MELISSA BENOIST. (ashley benson, holland roden et eliza taylor)

EXTRAS
Current characters played:

MessageSujet: Re: the great perhaps ~ 2017   Mer 11 Oct - 15:00



Don’t wanna leave it all behind, but i get my hopes up and watch them fall everytime.


A peine avait-elle franchis l'appartement, elle ressentit comme un mauvais pressentiment. Pas ce genre de pressentiment paisible non. Quelque chose d'assez compliquer à expliquer. Ressentir cette peur irrationnelle. Ivy s'installa sur son canapé, essayant d'oublier, cette mauvaise impression de déjà-vu. Ne sachant pas forcément ce qu'il la mettait dans un état pareil. Elle décida de se servir un verre de vin blanc. Quand la sonnerie de son téléphone retentissait. Bien qu'il fût rangé dans un monstrueux bordel qu'était son sac à main, elle réussit à l'attraper sans aucun mal. Lire le nom : Maman. Lui faisait tout drôle. Elle n'était pas vraiment proche de ses parents. Mais l'angoisse se lisait sur son visage. Elle décrocha avant le répondeur. « Allo ? » Et c'est ainsi pendant près d'une heure, sa mère était en pleure, complètement paniqué, ne sachant pas du tout quoi faire. Pour la première fois de sa vie, Ivy était complètement paumée, complètement déboussolé, mais elle ressentait surtout cette sensation de culpabilité la gagnait peu à peu. Lorsqu'elle raccrocha enfin. Elle se réfugia immédiatement sur un alcool beaucoup plus fort qu'un verre de vin. Dans sa réserve personnelle, elle attrapa le fond d'un whisky et l'avala d'une traite. La sensation de brûlure au fond de sa gorge n'était rien en cet instant. Sa tristesse la frappa quelque peu ensuite. S'écroulant à terre, peu à peu. Elle ne pleurait pas non. Elle ne criait pas non. Elle était seulement figée, sans aucun sentiment. Son père était mourant. Il n'avait aucun moyen de le sauver. Phase 4. Détecté trop tardivement. Cancer. C'était ce qui passait en boucle dans son cerveau. Et cette promesse qu'elle avait faite à sa mère. De revenir à Wellington. Mais elle était à Paris, en France. Revenir à Wellington prendrait beaucoup plus de jours. Prévoir un vol à longue distance encore plus. Mais elle s'était décidée. Elle allait agir en adulte et faire son grand retour, dans cette ville qu'elle aimait tant.


L'air marin avait toujours eu un effet bénéfique auprès d'Ivy. Aujourd'hui, après avoir passé son retour auprès de ses parents. Elle avait décidé de faire une petite pause, loin d'eux. C'est tellement pesante cette sensation qui envahissait peu à peu la famille. Cette tristesse insurmontable. Mais Ivy n'était pas habitué à montrer ses sentiments. Évidemment, tout cela l'affectait. Mais elle ne pouvait pas mûrir en espace de quelque jour. Elle se faisait violence pour ne pas traîner dans les bars le soir, avoir une gueule de bois et surtout finir dans le lit d'une magnifique femme. Non, Ivy, en ce moment était chez ses parents en permanence. N'ayant pas encore trouvé un chez soit. En réalité, elle évitait réellement d'en chercher. Est-ce que son retour était définitif ? Même elle n'en était pas convaincue. Elle a toujours eu soif d'aventure et de liberté. Pourtant, en cet après-midi, elle s'était retrouvée sur ce transat, appréciant la sensation de liberté. « Alors comme ça, on m'évite ? » Ivy qui ne s'attendait certainement pas à avoir une personne en face d'elle, sursauta. Et qu'elle fut la surprise de retrouver, cette personne. « T'éviter, je ne pense pas que me retrouver vers l'endroit où tu bosses fait de moi, quelqu'un qui t'évite, je me trompe ? » Disait-elle assez amusée. Se retrouver en face de lui, son demi-frère. Oui, parce qu'elle avait un demi-frère. Elle l'avait appris lors d'un de ses voyages, lorsque ce dernier l'avait joint par mail. Elle avait d'abord était surprise. Ses parents prônaient l'amour véritable ou un truc de ce genre et pourtant, son père avait trompé sa mère, une seule et unique fois. Lors d'un passage à vide, avant leur mariage. « Touché ! « Avant de l'étreinte. Chose assez inhabituelle. Il fallait avouer, elle n'était pas du tout tactile avec sa famille, c'était bizarre. Mais elle rendit son étreinte assez maladroitement. « Mais je suis contente de te voir. J'espère qu'on pourra passer du temps ensemble à l'avenir. » Comprenant qu'Ivy n'était peut-être pas très chaude à le voir en cet instant. Mais la blondinette ne voulant plus rester seule, à ça plus grande surprise, lui lança « Attends ! « En souriant, avant de se lever de son transat. « Et si on allait manger quelque part, entre frère et sœur ? » Il acquiesça. Elle prit son sac et sa serviette pour la ranger. Avant d'attraper son bras, direction le seul restaurant de la plage, qu'ils connaissaient. Peut-être qu'Ivy n'était pas ce genre de personne responsable, mais une chose était sûre, elle n'était pas du tout égoïste. Et au fond d'elle, son frère, parce que oui, elle le considérait ainsi, ce n'était pas un paria. C'était le plus beau cadeau qu'on aura pu lui faire. Une famille. Une personne qui t'aime sans te juger. Et elle le trouva en cette journée, auprès de lui.


Habillé d'une robe noire moulante. Elle déambulait dans les rues de Wellington, à la recherche d'un bar qui n'était pas trop fréquenté. À peine franchie les portes. Son regard s'aventura assez rapidement sur cette merveilleuse jeune femme qui semblait déjà être assez pompette, mais surtout ce qu'elle remarqua, c'est le regard d'un gars qui semblait être de nature collante s'approcher d'elle. Ni une ni deux, d'une âme de super héroïne, Ivy se dirigea vers la jeune femme, bien décidé à l'aider si ça devenait trop gênant. Et c'était ce qu'il venait de se passer. L'homme en question ne comprenait pas du tout le refus. Soupirant quelque peu. Décidant de l'aider à le faire partir. Elle s'installa à sa droite et lança « Désolé mon cœur, je suis en retard. » Avant d'enlacer sa taille d'un air possessif. La femme semblait comprendre le petit manège et se colla plus contre la blondinette. « J'ai failli attendre mon ange. » Avant qu'elles s'embrassent de manière assez passionnée. Faisant grimacer la personne qui ne semblait pas du tout apprécier ce petit manège. Il s'en alla assez énerver par la suite. Ce n'était pas tous les jours qu'Ivy sauvait une personne inconnue, mais fallait croire, qu'elle avait compris dans ses gestes, qu'elle n'était pas du tout intéresser. Leurs lèvres se séparèrent quelques secondes plus tard. Elle lui souffla « Merci. » Et pour simple réponse, l'ancienne écrivaine, lui sourit amicalement. Avait-elle fait une bonne action ? Puis, elle se commanda une boisson assez forte. « Mettez sur ma note, j'offre. » Ivy fut surprise. Et lorsqu'elle la regarda. Cette dernière lui fit un clin d'œil. Elle comprit assez rapidement, ce qui allait se passer en fin de soirée. « Chez moi ou chez toi ? » Demandait-elle assez franchement. « Chez moi ! » Elle but d'une traite son verre. Tendant la main à cette dernière et se dirigea hors de ce bar, hors de tout. Sans contrôle, ni rien. Une nuit, rien qu'une nuit, se sentir vivante. Se sentir désirer. Et si ce n'était pas qu'une affaire d'une nuit ? Et si c'était plus que ça ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
little swan
aka comme la blonde de service

avatar
Good old memories : 418
Joined the squad on : 06/06/2013

b*tch, that's my jam! : f*ck bitch

Favourite muse(s) : JENNIFER MORRISON, KATHERINE MCNAMARA, MELISSA BENOIST. (ashley benson, holland roden et eliza taylor)

EXTRAS
Current characters played:

MessageSujet: Re: the great perhaps ~ 2017   Mer 11 Oct - 15:01


Clare Walsh
feat. karen gillan

Nom Walsh Prénom(s) Clare ou Della. Âge 29/30 ans Naissance date au choix, Londres. Nationalité Anglo-zélandaise Origines écossaise Statut civil écrire ici. Orientation sexuelle bisexuelle, l'assume entièrement, bien qu'au début ce n'était pas vraiment simple de se l'avouer. Occupation libraire, quelque chose en rapport avec les livres. Argent dans la moyenne, voir aisée. Groupe au choix Caractère Obstinée, attachante, lunatique, rigolote, simple, vulnérable, fragile, provocatrice, persévérante, jalouse, possessive, à le sens des valeurs, réservée, aimante, mauvaise perdante… (libre à vous de compléter cette liste.)

✻ ✻ ✻

L’histoire est assez libre en soit. Détestant d’imposer quoi que ce soit. Libre à vous d'en rajouter, c'est votre personnage avant tout. Toutefois, pour vous donner un aperçu de comment je l’imagine : Clare est quelqu’un d’indépendante. Certainement pas proche de ses parents. Elle a prit son indépendance tôt. N’ayant peut-être jamais vraiment eu cette famille aimante tant voulu. Peut-être même que c’est l’inverse trop présent, trop protecteur. Peut-être qu’elle est un peu trop tactile. Un peu trop de tout peut-être.
Sa passion première est la littérature, elle peut passé son après midi à lire ou à en parler. Mais ce qu’elle aime le plus, c’est cuisiné, elle révait de pouvoir être patissière, mais son amour des livres fut plus forte.
Elle a aussi ce côté assez rebelle sans trop l’être.
(à vous d'en faire ce que vous voulez de ses informations)

we threw our hearts into the sea

ivy fraser
feat. jmo

connexion forte, sauveuse. ✻ Clare et Ivy. Une rencontre forte en émotion.
Londres, un soir d’hiver. Clare venait de sortir de son travail qui ne lui plaisait pas tant que cela. Par sa fatigue, elle n'avait pas vue cette personne qui la suivait depuis quelque minute. Au moment où elle s'en est rendu compte, pour ne pas paniquer. Et c'est à cet instant qu'elle tomba pile poile sur Ivy qui venait de sortir du bar. En voyant la jeune femme s'approchait vers elle. Ivy comptait seulement rentrer chez elle, après une journée fatiguante d'avoir joué les touristes. Clare l'a interpellé. D'habitude, elle n'aurait jamais répondu à ce genre d'appel, mais Clare l'intriguait. Sa sauveuse, c'est ce qu'elle fut. Elles ont prétexté être des amis de longues dates. Mais à quel prix ?
Et c'est ainsi que chaque soir, Clare prenait le même chemin, tombait sur Ivy et faisait connaissance. Mais plus les jours passèrent, plus une connexion forte les liaient. Mais Clare n'assumait pas son attirance. N'assumait pas ressentir de telle chose envers Ivy. Comment pouvait-elle ? Elles n'étaient qu'amis. Mais voilà, un soir. Ivy n'était pas là. Un soir, tout bascula. Elle s'était retrouvée chez Ivy complètement alcoolisé et à peine avoir franchi la porte d'entrée, qu'elle s'était jetée sur elle pour l'embrasser. Une simple nuit qui changea pour les deux jeunes femmes. Ce lien, cette connexion qu'elles ont. C'est tout simplement innexplicable. Y a aucun sentiment amoureux. Y a rien de tout ça. Pourtant, elles ne peuvent plus se passer l'une de l'autre.
Et c'est pour cette raison qu'elles se retrouvent à chaque fois dans la même ville. Parce qu'elles sont devenues inséparable. Toujours à faire croire qu'elles ne se connaissaient pas. Toujours l'une sauve l'autre. Elles sont faites ainsi. Le besoin d'adrénaline, le besoin juste d'être vivant. Elles le sont uniquement, lorsqu'elles se retrouvent.
Peut-être qu'au fond, y a ce plus. Mais elles se l'ont promis. Pour ne pas briser ce lien. Parce qu'elles ne sont pas faites l'une pour l'autre.
Elles sont seulement compatibles amicalement, sexuellement.

extrait de ma fiche, retrouvaille wellington.:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: the great perhaps ~ 2017   

Revenir en haut Aller en bas
 

the great perhaps ~ 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The Great War In Europe: Deluxe Edition - GMT
» Great Campaign of Le Second Empire
» Great Campaigns of the Thirty Years War - GMT
» The Great War in Europe
» [Dossier] Great Teacher Onizuka ( GTO )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
back up plan :: 2017 - 2019-