AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 REACH FOR THE STARS (2014)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
little swan
aka comme la blonde de service

avatar
Good old memories : 405
Joined the squad on : 06/06/2013

b*tch, that's my jam! : f*ck bitch

Favourite muse(s) : JENNIFER MORRISON, KATHERINE MCNAMARA, MELISSA BENOIST. (ashley benson, holland roden et eliza taylor)

EXTRAS
Current characters played:

MessageSujet: REACH FOR THE STARS (2014)   Jeu 25 Sep - 14:31


Lys(éa) Holly Castairs
and this is when the feeling sinks in,
i don't wanna need you this way.
~ ~ ~
CRÉDITS @CRYSTAL REED GIF (TUMBLR). | FEAT ©CRYSTAL REED.


- ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt-quatre ans, malgré qu'elle fait moins, du moins, les gens le disent. - DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Née à New-York, le 4 janvier 1988. - MÉTIER/ÉTUDE : Chanteuse, elle enregistre actuellement son premier album, depuis le temps qu'elle en rêve. - ORIENTATION SEXUELLE : Elle n'aime que les hommes, n'ayant jamais eu une quelconque attirance pour les filles, même si elle déteste les étiquettes, elle est 100% hétérosexuelle. - SITUATION FINANCIÈRE : Elle gagne plus tôt bien sa vie, depuis qu'elle vit de sa passion, malgré tout grâce à sa tante, on peut dire qu'elle a un salaire assez aisée. - STATUT SENTIMENTAL : Célibaire, entretient une relation purement physique avec son producteur, même s'il faut avouer que plus les semaines avances et plus elle se pose des questions. - TON RÊVE AMÉRICAIN : Retrouver ses parents, qu'il la laisse vivre de sa passion pour la musique. - TRAITS DE CARACTÈRE : vulnérable, attentive, sensible, gourmande, maladroite, chiante, énervante, ambitieuse, maladroite, fragile, persévérante, attachante, douce, têtue, à l'écoute, forte, vigilante - VOTRE GROUPE : shining star.

~ and you can tell everybody, this is your song.
Lys est une jeune femme qui a fait beaucoup d’erreur dans sa jeunesse, mais l’erreur est humaine, non ? / Plus jeune, elle rêvait de gloire en étant chanteuse, malheureusement, elle s'est vite rendue compte de la difficulté. / Ses parents n'ont jamais vraiment compris sa passion pour la musique. Ils étaient contre depuis le début. Ils l'ont donc obligé à faire des études de droit qu'elle a abandonné au bout de la deuxième année. / Elle a donc pris la fuite, elle est partie de New-York pour Honolulu. Etant sans rien au début, sa tante  l'a pris sous son aile et de ce fait, grâce à cette dernière, elle réalise enfin son rêve. / Elle est très marrante et agis sans réellement réfléchir. Très impulsive. / Lorsqu’elle est gênée, elle joue avec ces doigts. Ainsi que lorsqu’elle a envie de quelque chose, elle se mord la lèvre inférieure. / Elle n'oubliera jamais son premier amour, il reste pour elle, une personne importante dans sa vie d'aujourd'hui. / Elle est très attirée par son producteur, c'est pour cas, qu'elle entretient une relation très spéciale avec ce dernier. Pour dire, ils se comprennent comme jamais. / Elle rigole souvent pour un rien. Elle a la joie de vivre. /  Elle pourrait manger une tonne de chocolat par jour, tellement qu’elle en raffole. / Par contre, elle déteste les fruits de mer. / Elle est assez franche, déteste jouer les hypocrites. Beaucoup ne supportent pas le fait qu’elle ose dire tout haut ce que les gens pensent tout bas. / Elle n’a jamais touché à de la drogue. / Elle aimerait tellement percer dans la musique, malheureusement, ce n'est pas aussi simple qu'on peut le croire. / Au fond, elle est comme tout le monde. Faut juste apprendre à la connaitre pour comprendre qu’elle n’a ni la grosse tête, ni une fille de plus dans le monde de la musique. Elle a du renoncer à plein de chose pour en arriver à enregistrer son premier album. Et ce n'est pas rien. 
  [/size]

- TON PSEUDO/PRÉNOM : Ophélie, Misthope. - TON ÂGE : vingt et un an déjà  :021:   - PAYS : France - COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? :  :011:  - QU'EN PENSES-TU ? : joker. - ES-TU UN SCÉNARIO ? : Et non, c'est mon propre personnage sortie tout droit de ma tête blonde  :028:  - TA FRÉQUENCE DE CONNEXION : Le plus souvent possible  :032: . - UNE PETITE DÉDICASSE : je vous aimes déjà quoi que  :004: .


Dernière édition par Misthope. le Jeu 25 Sep - 14:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
little swan
aka comme la blonde de service

avatar
Good old memories : 405
Joined the squad on : 06/06/2013

b*tch, that's my jam! : f*ck bitch

Favourite muse(s) : JENNIFER MORRISON, KATHERINE MCNAMARA, MELISSA BENOIST. (ashley benson, holland roden et eliza taylor)

EXTRAS
Current characters played:

MessageSujet: Re: REACH FOR THE STARS (2014)   Jeu 25 Sep - 14:32

i just sing the stuff that makes me smile
makes me feel like i didn't sell  myself out.


~ the fault in our stars.
Musique dans les oreilles. Tu te déhanchais en chantant à tu- tête, brosse à cheveux en guise de micro. Tu étais dans ton univers. Rien qu’à toi. Tu étais libre de tes gestes, libre de tes mouvements. La maison était vide. Totalement vide. C’était pour cela que tu avais profité de te défouler. De laisser ta passion t’envahir de tout ton être. Tes parents ne comprenaient pas. Ils ne comprenaient jamais. Pour eux, c’était les études et encore les études. Ne voyait-il pas ton talent ? Beaucoup disait que tu avais une voix à la fois fragile, mais si dur à la fois. Une voix écorché mais qui sonnait parfaitement pour toi. Et pourtant, tu étais modeste. Un peu trop modeste pour te l’avouer. Tu avais peur de te faire de fausse joie. Et qu’en fait, découvrir que tu chantais comme une casserole. Sauf que voilà, tu n’avais pas entendu la porte d’entrée claquée. Encore moins les talons de ta mère qui montait les escaliers. New-York, tu habitais à New-York. La ville de lumière. Toutefois, ta maison était située en banlieue. A même pas vingt-minutes de la ville, la vraie. La porte de ta chambre s’ouvrit d’un coup. Laissant apparaître ta mère furax. Elle avait frappé en premier lieu, mais tu n’avais malheureusement pas entendue. Quelle triste tragédie n’est-ce pas. Tu t’étais stoppé net. Elle t’arracha des mains ta brosse. Son geste te surpris. Tu eus un mouvement de recul. Lyséa Holly Castairs, tu te fous de moi. Nous avions été clair, nous t’entendons encore une fois chanté. Et tu ne reverrais plus jamais ta chaîne Hifi et tous tes CD. Tu baissas la tête. Elle ne pouvait pas t’interdire. Elle n’avait pas le droit. Mais tu n’avais pas le droit d’y répondre. C’était la règle. Tu devais te taire comme toujours. Laissant tes parents prendre tout ce qui relié à ta passion. Tu te sentais terriblement vide de toute émotion lorsque tu te jetas sur ton lit.  

A la sortie de classe. Tu n’avais pas réellement envie de rentrer chez toi. Pour les entendre encore une fois te dire encore et encore les mêmes choses. Tu avais donc décidé de partir à la découverte de la ville. Le quartier des artistes plus précisément. On y voyait de tout. Beaucoup s’improvisait un concert. Et c’était tellement merveilleux. Tu étais dans ton élément. Un grand sourire aux lèvres. Tu étais juste en train de rêver. La musique te rendait heureuse. Te faisait vivre enfin. C’était peut-être dingue de dire cela. Mais tu ne pouvais pas vivre sans ça. C’était ta raison de vivre. Et c’est alors qu’un jeune homme avec sa guitare venait de commencer à jouer. Et tu ne sais pas quelle folie te pris. Tu  t’étais mis à côté de cette personne. Et un premier son sortit de ta voix. Tu t’étais mise à chanter une chanson de Michael Jackson. Le bonheur à l’état pur. Beaucoup de gens s’étaient arrêtaient pour vous admirer. C’était simple, ça sortait du cœur tout simplement. Et beaucoup le voyait. Sauf que cela ne s’arrêtait pas à une chanson. Tu t’étais improvisé un petit concert. Tu étais jeune pourtant. Tu n’avais que seize ans. Tu te rappelais que ton premier amour t’avait dit de toujours croire en tes rêves. Et il avait raison. Mais voilà, toute bonne chose à une fin n’est-ce pas. Ton père passait au même moment en voiture. Pour tout dire, tu ne t’y attendais pas à le voir débarquer en colère. Te stoppant ton élan pour une nouvelle chanson. Le spectacle est terminé. Rentrez chez vous ! Avant de t’agripper violemment le bras. Encore une fois, tu allais te faire punir. Mais tu t’en foutais. Tu avais touché ton rêve du bout des doigts. Et c’était si merveilleux. Qu’importe la punition, tu avais été en espace de vingt-minutes heureuse. Et c’était tout ce qui comptait. Arriver dans la voiture. Il démarra sans un mot. Je sais que ta passion,  c’est la musique et je ne peux pas t’en empêcher d’e écouter, mais tu dois m’en promettre de ne plus jamais parti en ville et te donner en spectacle. C’’est notre réputation en jeu, tu comprends ? avait-il froidement malgré ses paroles plus que sympa. Tu approuvas malgré tout. Et c’était à cet instant que tu te disais que le destin  était vraiment contre toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
little swan
aka comme la blonde de service

avatar
Good old memories : 405
Joined the squad on : 06/06/2013

b*tch, that's my jam! : f*ck bitch

Favourite muse(s) : JENNIFER MORRISON, KATHERINE MCNAMARA, MELISSA BENOIST. (ashley benson, holland roden et eliza taylor)

EXTRAS
Current characters played:

MessageSujet: Re: REACH FOR THE STARS (2014)   Jeu 25 Sep - 14:33

no matter how dark the moment,
love and hope are always possible.


~ You're the glitter in the darkness of my world.
Tu venais de sortir d’un magasin de musique. Impatiente d’écouter le nouvel album d’un de tes chanteurs favoris. Pour tour avoué, tes parents acceptaient simplement que t’écoute de la musique. Mais pour le reste, tu devais ne plus jamais vouloir en faire ton métier. Chose terriblement pas simple. C’était ton rêve depuis toute petite. Personne ne pourrait comprendre de toute manière. Tu étais née ainsi. L’envie dévorante pour tout ce qui touchait à ça. Sauf que voilà, comment le faire comprendre. Ce soir, tu étais déterminé à en parler avec tes parents. Mais ceux que tu ne savais pas. C’était que ton destin allait basculer en même pas deux minutes. Tu recevais donc un message de ta meilleure amie : Hey ma belle, rejoins-moi au quartier musical. Bien évidemment en tant  que meilleure amie, tu acceptas volontiers. Ne laissant bien évidemment aucun doute à tes parents. Tu faisais à présent tout en cachette. Sans qu’il le sache. Tu pris donc les transports en commun. Le métro New-Yorkais dans toute sa splendeur. Ce monde qui bousculait sans arrêt. Pour ne pas arriver en retard. Désespérant. Tu arrivais une bonne vingtaine de minute plus tard. Observant tous les coins de rues ne serait-ce si tu voyais la voiture de ton père. Rien n’à l’horizon. Tu cherchais ta meilleure amie du regard. Pour dire, tu ne l’as trouvais pas. Comme à son habitude, elle te faisait faux bond pour quelqu’un. Même pas quelque seconde plus tard, elle t’envoya un autre sms : Sorry darling, j’ai trouvé une parfaite compagnie, on se retrouve demain, je te love et éclate-toi bien. Soupirant. Elle était chiante, mais tu l’aimais pour ça.  Et sans t’y attendre. Une personne chantant seul t’attrapa la main pour que vous fassiez un duo. Bien évidemment, tu commençais à être quelque peu connu. Tu ne t’étais pas forcément échauffer. Et pourtant les premières notes qui sortaient de ta bouche éblouissaient les spectateurs. Tu te sentais de nouveau revivre. Tu y mettais tout ton cœur. Tu voulais faire passer les émotions avant tout. Tu n’aimais pas faire ta diva. Ce n’était pas dans ton caractère. Tu étais plus du genre réservée comme fille. La musique se termina. Tu remercias timidement. Avant de continuer ta progression dans la rue. Quand un jeune homme charmant vient à ta rencontre Excusez-moi mademoiselle. En attrapant ton bras. Assez surprise. Mais il était tellement mignon que tu ne pouvais pas l’envoyer boulet. Oui ? D’une voix peu rassurante. D’une voix peu rassurante. Tu ne savais pas vraiment ce qu’il te voulait. Puis si ça se trouve, il était un psychopathe. Même avec son visage mignon, on ne savait jamais. Fallait se méfier des apparences. Je me présente, Levi Prescott, jeune producteur. En vous entendant chanter tout à l’heure, je suis resté sans voix. Vous avez un talent unique et je serais ravi de travailler. Oh mon dieu. Oh mon dieu. Voilà ta seule réaction en ce moment même. Tu étais complètement déboussolé par son annonce. C’était tellement soudain et inattendue. Tu mis de longue seconde à réaliser. Parce que pour toi, jamais au grand jamais un producteur s’intéressait à toi. Tu étais trop jeune. Et tes parents n’accepteraient jamais. Sauf que tu ne pouvais pas laisser une telle opportunité. C’est tellement inattendue comme proposition. Malheureusement, je dois en parler à mes parents – qui sont contre le fait que j’en fasse mon métier – mais ça serait vraiment avec plaisir de pouvoir bosser avec vous. En souriant sincèrement. Ce dernier t’observa longuement. Te tendant sa carte quelque instant plus tard. Tenez ma carte, rappelez-moi pour me tenir informer. Un clin d’œil tellement craquant. Puis il s’en alla. Tu étais tombé sous son charme malgré tout. Mais ça personne ne devait le savoir. Suite à ça. Tu étais rentré chez toi. Réfléchissant à comment leur annoncer le fait qu’un producteur veut bosser avec toi. Sachant qu’ils étaient contre, mais vraiment contre que tu en fasses un métier. Mais pouvait-il toujours mettre un frein à tes rêves. C’était ce que tu ne voulais pas. Tu étais assez grande pour savoir quoi faire. Tu bossais bien à l’école. Tu allais même avoir une bourse pour rentrer dans la meilleure des facs en droit. Alors pourquoi avais-tu peur ? Parce que tu savais que ton rêve tenait à un fil. MAMAN, PAPA, je suis rentrée. avec le cœur battant. Tu t’avançais dans la cuisine. Ton père était assis alors que ta mère semblait se battre avec une recette que tu connaissais guerre. Alors ma belle, comment étais ta journée ? Tu t’installas à ses côtés. Préférant attendre quelque seconde. J’ai quelque chose à vous annoncer. A quoi bon attendre indéfiniment n’est-ce pas ? Fallait que tu leur dises. Comme cela, tu serais fixé. Ta mère se stoppa dans sa préparation. Et elle prit la parole Nous t’écoutons ! Le cœur battant. Ton ventre qui te faisait mal. Le stress qui montait de plus en plus en toi. Alors voilà, j’ai fait la rencontre d’un producteur, il veut travailler avec moi, mais étant donné que je ne peux pas sans votre accord. en baissant la tête. Nous comprenons que c’est une nouvelle tellement extraordinaire pour toi. Malheureusement, je préfère te le dire de suite. Tu acceptes ce contrat et tu ne remets plus jamais les pieds ici, tu m’entends ? Cela faisait mal d’entendre ça. Mais que pouvais-tu faire ? Tes parents avaient le plein pouvoir pour toi. Mais c’est mon rêve. en ayant les larmes aux yeux. Il n’y a pas à discuter Lyséa, la réponse est non. Va dans ta chambre à présent. Et travaille pour rentrer en fac de droit comme nous l’avons décidé. Tu te levais de ta chaise. Partie presque en courant dans ta chambre. La vie était trop injuste. Tes parents ne te comprenaient pas. Et jamais ne pourrait te comprendre. Un jour, tu partirais et en reviendrait plus. C’était évident que tu étais faite pour ça. Et personne ne pourrait t’en empêcher.

En compagnie de ton producteur. Du moins, il était devenu quelqu’un que tu appréciais malgré tout. Tes parents ne savaient pas, ne se doutait même pas une seconde que tu le fréquentais. Tu avais donc accepter sa proposition tout cela en cachette. Mais bien évidemment, les choses avaient fait que ton attirance pour lui avait empiré les choses. Tu avais finis en plusieurs fois chez lui. Vu ton âge et le sien. Si tes parents l’apprenaient. Ils allaient être très furax. Mais tu t’en foutais. Tu étais bien ainsi avec lui. Dans sa chambre, enrouler d’un drap. Tu étais pensive. Un peu trop d’ailleurs. Vous aviez déjà commencé à écouter quelque maquette. Mais tu préférais les écrire toi-même. Chose qu’il avait accepté avec grand plaisir. Il s’installa à tes côtés. Embrassant ta peau dénudée. Tu penses à quoi ? Tu fis un sourire amusée. Approchant ton visage du sien et l’embrassant délicatement. Tu ne pouvais t’en passer. Il était comme une drogue sans fin. Aux mensonges... Il savait de quoi tu parlais. C’était tellement évident. Tu pourrais t’inspirer de ton histoire pour chanter. Et c’était que tu comptais faire. Mais surtout à la chanson que j’étais en train d’écrire dans ma tête. En le rassurant. Il souriait. Posant son bras autour de ton épaule. Et je pourrais être le privilégier en écoutant le début ? Il était tellement adorable. Il te faisait fondre. Pour dire, si votre différence d’âge n’était pas si importante. Vous auriez formé un magnifique couple. Sauf qu’il n’y avait pas vraiment de sentiment. Juste une certaine alchimie avec une attirance bien prononcée. Avec plaisir. Tout en te levant. Cherchant la guitare qui était posé près de l’armoire. Tu l’as posas près de toi. Devant lui, en sous-vêtement. Tu commençais à chanter les premières paroles d’une chanson assez triste. C’était sur le mensonge, mais surtout sur le rêve d’une fille que ces parents refusaient qu’elle le réalise. Tu n’avais que quelque vers ainsi que certaine idée pour le refrain, mais ce n’était pas définitif. A la fin de tes paroles. Tu reposas la guitare. T’allongeant tout en le regardant. C’est magnifique, beaucoup pourrait prendre exemple sur toi. En t’embrassant longuement. Tu t’accrochais à lui. Tu profitais de chaque moment. C’était votre moment unique, personne ne devait le gâcher. Et pourtant. Ton téléphone vibra. Ta mère venait de t’envoyer un message assez comment dire inquiétant : Nous savons, si tu ne rentres pas immédiatement, tu sais ce qui t’attends. Fais ton choix Ps : tes valises t’attendent dehors.
Tu fis tomber ton téléphone à terre. Complétement paniqué. Non, ce n’était pas possible tout mais pas ça. Les larmes aux yeux. Ils le savent, ils sont au courant Levi. en éclatant en sanglot. Tu ne voulais pas te retrouver à la rue. Tu ne voulais pas te retrouver sans rien. Ton rêve ne pouvait pas se finir en cauchemar. Viens ma belle. Il te serrait contre lui. Il fallait prendre une décision. Une décision qui allait bouleverser ta vie à jamais.  Pourquoi n’avais-tu pas le droit de réaliser ton rêve ? Pourquoi ? Tu te détachas. Et dis à contre cœur Soit je me retrouve à la porte, soit je renonce à mon rêve. avant de baisser la tête. Il comprit. Fait ce qu’il te semble le plus juste. Et tu acquiesça quelque instant plus tard en disant Je renonce à mon rêve. Et ce fut le dernier mot. Avant que tu t’enfuis. Sans le laisser le temps de dire quoi que ce soit. Ton cœur était vide. Sans Levi, tu n’étais rien. Mais ça au grand jamais tu ne l’avouerais. Tu avais fait ton choix. Tu avais choisi tes parents. Choisi entre ta passion et la raison. Et c’était certainement pire erreur de ta vie. Tu le regrettais. Mais c’était mieux ainsi. Du moins, c’était ce que tu croyais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
little swan
aka comme la blonde de service

avatar
Good old memories : 405
Joined the squad on : 06/06/2013

b*tch, that's my jam! : f*ck bitch

Favourite muse(s) : JENNIFER MORRISON, KATHERINE MCNAMARA, MELISSA BENOIST. (ashley benson, holland roden et eliza taylor)

EXTRAS
Current characters played:

MessageSujet: Re: REACH FOR THE STARS (2014)   Jeu 25 Sep - 14:34

only  in our dreams are we free,
the rest of the time we need live.


~ Sometimes you have to let go and be free.
Sur un coup de tête. Tu t’étais retrouvé en train de faire ta valise. Tu n’en pouvais plus. Tu ne pouvais plus vivre ainsi. Te consacrer à tes études qui t’ennuyaient plus qu’autre chose. N’avoir plus envie de rien. Il te manquait ce quelque chose qui donnait envie.  Et c’était pour ça que l’argent que tu avais économisé allait te servir. Tu allais partir. Fuir une vie qui ne te rendait pas heureuse. Sans le dire. Sans que personne ne le sache. Personne ne se doutait de ça. Personne ne se doutait que tu étais à bout.  Ta vie se résumait seule à dormir, aller en cours et encore dormir. Ton choix était fait. Tu ne reviendrais pas en arrière. Tu pris un stylo et une feuille. Laissant ce simple mot à tes parents. Ils allaient t’en vouloir. Mais tu t’en contre fichait. Le plus important, c’était que tu réalises ton rêve.
Les parents,
Lorsque vous lirez ceci, je ne serais certainement plus en ville. Ni à la fac. N’essayer pas me contacter. Mon téléphone est sur la table à côté. Depuis pas mal de temps, ma vie ne se résume qu’à vous faire plaisir. Je n’ai jamais réellement pensé à moi. Et aujourd’hui, j’ai décidé de faire ce que j’aurais dû faire depuis le début : partir.
Ne m’en voulez pas. Mais ma vie n’a plus de sens. Elle est devenue tellement routinière. Je suis à bout. Si je ne décide pas très vite. Je ne sais pas vraiment ce qu’il peut se passer. Et c’est pourquoi, j’ai pris une décision important.
Je quitte New-York. Je pars retrouver ma véritable passion. La musique, la seule et l’unique. Je ne suis pas celle que vous voulez. Je ne serais pas l’avocate que vous aurez tant aimé que je sois. Mais tant pis. Je prends mes responsabilités. Et je vous dis adieux.
Votre fille.
Ps : Ne me cherchez pas. N’essayez même pas de venir me chercher. Cela ne servirait à rien. Je suis bien mieux sans vous. Et sachez-le, je vous aime malgré tout.
C’était tes dernières paroles. Cela te faisait malgré tout mal de tout quitter, mais c’était pour ton bien. Tu en avais tellement besoin. Valise en main. Le taxi qui était là. C’était la dernière fois que tu voyais New-York. Dernière fois que tu réalisais que cette fois-ci, tu avais pris ta décision. Regrettant amèrement quelques années plus tôt ton choix.  Arrivée à l’aéroport. Tu hésitais longuement ta destination. Puis sur un coup de tête, tu te décidas pour Un billet aller simple pour Honolulu s’il vous plait. Et lorsque t’eut le billet en main. Tu te sentais revivre. Hawaï. Le rêve américain comme beaucoup le disait. Tu allais être enfin libre. Comme tu le souhaitais depuis des années. Ce fut bref et précis. Mais tu allais te retrouver le lendemain matin dans une ville inconnue. Seulement l’adresse de ta tante en main pour qu’elle t’héberge et que tu puisses enfin percé dans la musique.

Arrivée à Honolulu, tu étais directement partie chez ta tante qui t’avait accueilli avec grand plaisir. Elle ne comprenait pas tes parents. Pour tout dire, elle était quelque peu choqué. Et comprenait tout à fait ton choix de fuir cette vie qui ne te rendait pas heureuse. Toutefois beaucoup de chose ont fait que tu te retrouves en cet instant dans un studio enregistrement. C’était ta première journée en tant que femme, en tant que chanteuse. Tu ne connaissais pas vraiment ton producteur. C’était ta tante qui t’avais mis en relation avec ce dernier. Tu attendais patiemment qu’il vienne te chercher. Ne t’attendant certainement pas à retrouver une veille connaissance. Tu étais dans tes pensées comme toujours. En fait, tu pensais par moment à tes parents. Tu te demandais comment avaient-ils réagis en apprenant ce que tu avais fait. Est-ce qu’il t’en voulait ? Et en même temps, tu étais assez grande pour prendre des décisions toutes seules n’est-ce pas ? Tu sortis de tes pensées en entendant une voix familière. En relevant la tête, ce fut un choc : Levi. Il te fixa longuement. Ne sachant pas trop comment réagir face à toi. Avant de dire le plus naturellement possible Tu m’as manqué. Un sourire apparu sur tes lèvres. Tu te levas ensuite pour le prendre dans ses bras. Beaucoup ne comprenait pas vraiment la scène qui se déroulait en cet instant. Mais tu n’en avais rien à faire. Tu venais de retrouver ta raison de vivre. Une personne qui comptait beaucoup plus que tu ne laissais voir. T’imagine tellement pas comment tu m’as manqué également. Une étreinte coupé quelque instant plus tard. Il t’attrapa la main. Te montrant son studio d’enregistrement. Il était si grand, si professionnel. Tu n’en croyais pas tes yeux ? C’est tellement incroyable. Il sourit Comme tu dis, c’était tellement dingue. Moi-même, je n’arrive pas à y croire. T’étais tellement contente de le retrouver. Sauf que voilà, vous aviez cette fichu attirance, cette fichue tension sexuelle qui faisait que cela ne pourrait jamais être qu’une simple relation professionnelle. Et j’imagine que tu as fait enfin ton choix. en parlant de tes parents. Tu fis un sourire triste. Oui, tu l’avais fait. Tu te rappelais de quelques années plus tôt. Tu l’avais laissé en plan pour ne pas perdre ta famille. A présent, cela remontait à tellement loin. Comme tu peux le voir ! Je suis fière de toi. Merci ! Avant de le serrer de nouveau dans les bras. Vous étiez de nature très tactile. Vous aviez cette fâcheuse habitude de vous serrer dans les bras. Vous embrassez même si vous n’étiez pas en couple. C’était un jeu sans fin qui finissait certainement à causer votre perte. Mais pour l’instant, rien ne s’était passé. Du moins, c’était ce que tu croyais. Vous aviez passé l’après-midi, à trouver les accords et surtout imaginer comment pourrait être ton premier album. Tu voulais qu’il te ressemble. Lui voulait absolument que tu t’amuses. Mais à la fin de la journée avant de lui dire au revoir. Il t’avait embrassé. Un baiser si doux, si parfait. Que tu n’avais pas résisté une seconde à prolonger. Et c’était ainsi une nouvelle fois, vous dérapiez. En étant consentant mais surtout en sachant pertinemment que votre relation était ainsi. Vous aviez ce besoin que personne ne pourrait comprendre à par vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
little swan
aka comme la blonde de service

avatar
Good old memories : 405
Joined the squad on : 06/06/2013

b*tch, that's my jam! : f*ck bitch

Favourite muse(s) : JENNIFER MORRISON, KATHERINE MCNAMARA, MELISSA BENOIST. (ashley benson, holland roden et eliza taylor)

EXTRAS
Current characters played:

MessageSujet: Re: REACH FOR THE STARS (2014)   Jeu 25 Sep - 14:34


Levi Prescott 
if there's a soulmate for everyone.
~ ~ ~
CRÉDITS @THEOJAMESDAILY (TUMBLR). | FEAT ©THEO JAMES.


- ÂGE DU PERSONNAGE : vingt neuf ans voir trente deux ans maximun. - DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Date de naissance au choix, mais New-York pour la ville. - MÉTIER/ÉTUDE : Producteur musicale. - ORIENTATION SEXUELLE : Il n'aime que les femmes et uniquement les femmes. - SITUATION FINANCIÈRE : Il gagne pas mal sa vie, voir aisée mais non riche. - STATUT SENTIMENTAL : Ne se dit pas célibataire, il est juste en parfaite harmonie avec une certaine demoiselle.. - TON RÊVE AMÉRICAIN : conquérir l’Amérique, faire le tour du monde? A vous de voir selon vos envie. - TRAITS DE CARACTÈRE : possessif - drôle - affectif - tactile - rancunier - jaloux - romantique - optimiste - un brin réservé - chiant - lunatique - attachant - impulsif - ouvert d'esprit - accueillant - fort.
(à vous  de en faire ce que vous voulez) - VOTRE GROUPE : Comme vous le souhaitez, cela dépendra de son rêve américain.

~ and she dreamed of paradise.
(Avant toute chose, je déteste imposer quoi que ce soit pour l’histoire. Les informations que vous trouverez en dessous sont juste des pistes pour vous en inspirez. Vous pouvez bien évidemment changer certainement chose en m’en parlant bien évidemment.)

- Il est quelqu’un de déterminé, lorsqu’il veut quelque chose. Il l’obtient coûte que coûte malgré les obstacles, il fera tout pour l’avoir.
- Il vient d’une famille nombreuse. Des parents très présent qui ont acceptés sont rêves de travailler dans la musique. Il était très doué à l’école tout ce qui concernait la sono, le réglage de son et tout ce qui suit. Voilà pourquoi, il est producteur à présent. Grâce à son potentiel mais surtout sa volonté de réussir.  
- Il ne croit pas forcément à l’amour, le vrai. Il n’est jamais vraiment tombé amoureux. Il a eu plusieurs histoires sans vraiment que ce soit sérieux. Sa peur de l’engagement fait que certainement, il ne réalise pas qu’il est totalement accroc à une brunette.
- Il respecte les femmes malgré tout. Ce n’est pas un bad boy, il aime juste le plaisir de la chair comme la plupart des hommes. Même si on va avouer qu’il s’est calmé vu son âge, mais surtout parce qu’il cherche avant quelque chose de plus sérieux, même s’il en donne pas l’air.
- Il est allergie au fruit de mer et déteste l’odeur du poisson. Il n’est pas un parfait cuisinier. Il sait juste faire à manger pour lui. Mais il pourrait vous surprendre si jamais vous lui plaisiez réellement.
- Il est arrivé à Honolulu, il y a pas mal de temps. Pour vivre son rêve américain et percé à Hawaï. Il y a beaucoup plus de possibilité ici qu’en Amérique.
- Il peut être assez tactile et attentionnée malheureusement rare les personnes ont se privilège avec lui. Il est simplement méfiante et une seule personne arrive à lire en lui comme cela, mais bien évidemment, cette personne, on ne l’a citera pas.

(Le reste, c'est à vous de voir, alors n'hésitez pas et surtout adapter votre personne comme vous le souhaiter)


~ you are the only exception.
cause i don't wanna fall in love. Une rencontre banale dans un quartier très fréquenté de New-York. Un coup de foudre avant tout musical. Ils avaient tout pour s’entendre. Il était un jeune producteur qui aimerait percer. Elle était une jeune chanteuse ne vivant que pour la musique. Tout aurait pu se passer à merveille. Mais il y avait un obstacle de taille : les parents de Lys. Ces parents étaient contre le fait qu’elle en fasse son métier. Malheureusement, elle ne l’est avait pas écouté. Elle avait juste écouté son cœur. Et avait accepté le contrat. Sauf que tout ne se passa pas comme prévu. Il y a eu ce lien si fort, si inexplicable que personne ne pourrait comprendre. Elle avait dix-huit ans, il en avait vingt-quatre ans. Et pourtant, il y avait cette attirance, cette tension sexuelle entre eux. Ils ont partagés de longue nuit ensemble. Sans pour autant changer leur lien si fort. Pour dire, cela renforcé de plus en plus l’affection qu’ils avaient. Malheureusement, les parents ont appris. Pas leur relation, mais seulement qu’elle avait choisi la chanson. Un ultimatum. Elle choisit ses parents. Il est anéanti, mais accepte sa décision. Elle lui manque. Il lui manque.

Ils se retrouvent quelques années plus tard à Honolulu. Dans un studio enregistrement. La tante de Lys l’a envoyé là-bas sans savoir qu’elle allait le revoir. Lui, son âme-sœur. Ils se sont vus. Se sont serré dans les bras. On bosser ensemble toute la journée. Il ne lui en veut pas. Il ne lui a jamais voulu. Pour finir le soir par se retrouver comme avant. Des amants. Voilà ce qu’il était. Ils ne pouvaient s’en empêcher. C’était leur façon de prouver qu’ils s’aimaient. Parce que oui, ils s’aiment. Mais seront-ils capable de se l’avouer un jour ? Rien n’est moins sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: REACH FOR THE STARS (2014)   

Revenir en haut Aller en bas
 

REACH FOR THE STARS (2014)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Revue] BIONICLE : 7116 Tahu STARS (vidéo)
» [Vidéo] Bionicle 7137 Piraka Stars
» Etude joueur : chévres ou stars ??
» [Review] BIONICLE 7117 : Gresh Stars.
» [Review] BIONICLE 7136 : Skrall STARS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
back up plan :: 2014 - 2016-